GPS pour camping-car ?

Résolu
Michel - 26 juin 2010 à 15:26
Sani4
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 19 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
28 avril 2016
- 28 avril 2016 à 17:25
Bonjour à tous les camping-caristes.j'aimerais avoir des avis d'utilisateurs de gps pour m'aider à choisir le mieux adapté au camping-car. Merci

10 réponses

Bonjour, Un GPS avec grand écran ça facilite bigrement la navigation. Certains modèles affichent même les files sur lesquelles on doit se placer en vue des prochains croisements ou par exemple sur les croisements d'autoroutes : c'est toujours un plus... en ville s'il faut aller tout droit et que seules la file de gauche le permet, on est informé assez tôt, c'est sécurisant et la conduite est tout simplement plus reposante car on n'a pas de changement de cap à faire en dernière minute. Il peut aussi y avoir un assistant de vitesse (affichage de la vitesse autorisée). Sinon, le TMC / TMC pro ne sera utile quasiment que sur quelques grandes agglomérations en France, et encore avec une efficacité qui se discute. En Allemagne ça fonctionne parfaitement et sur tout le territoire ! Ah oui, un GPS "nomade" peut s'utiliser sur un autre véhicule contrairement aux GPS qui se montent en lieu et place des autoradios ! Et en ce qui concerne les POI (points d'intérêts), on trouve des fichiers à télécharger gratuitement pour les aires de service ou autres sites touristiques, DAB (distributeurs automatiques de billets), campings, magasins (par enseigne pour les inconditionnels), bref quasiment tout et n'importe quoi, sans oublier les hôpitaux ou autres services d'urgence qui peuvent s'avérer utiles, aussi les radars (j'utilise depuis plus de 2 ans la base de données Alerte-GPS qui est actualisée quotidiennement). Par contre tout ça c'est bien beau, mais ça demande selon les GPS plus ou moins de manipulations informatiques... ceux pour qui le PC est donc une bête noire, ils en seront le plus souvent réduits aux fonctions de base du GPS quel qu'il soit ! Ah dernier détail, et ne souriez pas : veillez à ce que le GPS indique les croisements avant d'y être passé... ça ne sert à rien quand il vous dit "prenez la troisième sortie du rond-point" seulement quand le rond-point en question est 50 m derrière vous ! Un ami a un TomTom haut de gamme (avec disque dur je crois) qui a cette particularité... j'ai toujours plaisir à lui faire remarquer en m'étonnant de cette lenteur, maintenant le copain le laisse éteint quand je roule avec ;) Comme quoi les marques qui inondent le marché par le biais de la grande distribution ma foi ça me semble plus pour des arguments de rapports (bonne marge commerciale) que de qualité ! Personnellement j'en suis à mon troisième GPS depuis une dizaine d'années. Les deux premiers avaient de gros progrès à faire. Cela ne fait que 3 ans que j'ai enfin trouvé un GPS assez performant à mon goût pour que l'on puisse parler d'efficacité dans la navigation : un Medion Gopal qui me satisfait totalement. Nombreuses mises à jour gratuites, et après trois ans, je vais opter pour une mise à jour illimitée pendant 2 ans de la cartographie (env. 60€), plus remise à jour du logiciel GPS au même niveau que les modèles les plus récents... inutile de remplacer son GPS toutes les paires d'années comme j'ai dû le faire avec un ancien ViaMichelin qui était particulièrement à vous dégoûter des GPS. Voilà et puis il y a le site de référence www.gpspassion.com que je vous conseille de consulter en long, large et travers avant de faire votre choix ! Vous y trouverez aussi de nombreuses photos... le types de représentations graphiques des cartes peut aussi influencer le choix selon les habitudes ! Dernier détail : ça devient une mode que d'afficher les monuments sur l'écran... à mon sens c'est plus un gadget, ça surcharge trop l'écran et rend la navigation plus difficile ; il ne faut pas oublier que le GPS doit permettre d'identifier d'un simple coup d'oeil la carte, sa position et la direction à suivre... l'attention doit rester à la circulation ! Bon, et puis même avec un GPS, il ne faut pas oublier de consulter un bon atlas routier, ça évite les détours cuisants : toujours avec un TomTom, des amis sont venus de Toulouse à Tours en passant par Bordeaux... beau détour ! Bon avec le ViaMichelin que j'avais avant, pour aller de Caen à Le Mans, il fallait passer par Paris... ces exemples pour vous montrer qu'il ne faut jamais faire totalement confiance aux GPS ! Bonne chance dans ton choix !
7
je pense que tire un peut par les cheuveux un tomtom nais pas si nul je suis parti de toulouse et il ma jamais fait passez par bordeaux ne pas oublié les ereur d un gps sais du a l eureur humaine
0